Demandez un rendez-vous

Clinique d'Yvetôt

Nos Praticiens

Demande de rendez-vous : 02 35 95 95 00

Chirurgie

Oto-rhino-laryngologie (ORL)

L’oto-rhino-laryngologie en chiffres : On compte actuellement 3 000 praticiens qui exercent soit en libéral, soit en centres hospitaliers régionaux et universitaires ;

On estime à 5 millions de malentendants en France, dont 2 millions ont moins de 55 ans ;

Les déficiences auditives sont souvent ignorées car 50 % des Français ne font pas vérifier leur audition ;

En France, 4 à 5 millions de personnes souffrent d’acouphènes dont 150 000 gravement.

Les principales pathologies en ORL le nez : l'obstruction nasale, l'écoulement postérieur, les saignements, les ronflements, les divers symptômes liés à une allergie, les fractures du nez, le perte de l'odorat et les infections (sinusites).

La gorge : les maux de gorge (angines, pharyngites), les modifications de la voix, la présence de masse dans la région cervico-faciale, la présence de corps étrangers et les troubles de la déglutition.

L'oreille: la diminution de l'audition, les douleurs ou écoulements de l'oreille (otites), les bouchons de cire, les acouphènes et les vertiges.

Consulter le Dr Tournebeuf (ORL)ou le Dr Sautreuil (Chirurgie endonasale), pourquoi? Une voix constamment cassée, un nez éternellement bouché, des otites à répétition ou une perte même minime de l’audition… Toutes ces raisons peuvent vous amener à prendre rendez-vous avec l’oto-rhino-laryngologiste, plus familièrement appelé l’ORL.

1 - Qu’est ce que l’oto-rhino-laryngologie ? Cette spécialité médicale et chirurgicale concerne la physiologie et les maladies qui affectent les oreilles, le nez et la gorge (larynx et pharynx). Elle s’intéresse ainsi aux traitements des affections d’une région anatomique comprise entre la base du crâne et l’orifice supérieur du thorax : infections, surdités, vertiges, tumeurs, chirurgie des amygdales, des végétations, des glandes parotides et de la thyroïde.

2 - Quand va-t-on voir un ORL ? Une consultation doit s’imposer rapidement lorsque survient toute une série de gênes, qui handicapent la vie quotidienne. Il peut s’agir de troubles de l’oreille (douleur persistante, baisse d’audition ou sensation de bouchage, sifflement, bourdonnements dans les oreilles), des troubles du nez et des sinus (ronflements, perte d’odorat, manifestations allergiques), des troubles de la gorge et du larynx (gêne pour déglutir, respirer, tuméfactions) ainsi qu’une présence de grosseurs et de ganglions anormaux, des vertiges ou une paralysie faciale.

3 - A quel moment consulter un ORL ? Après consultation de votre médecin généraliste, vous pouvez vous rendre chez un ORL. Sauf pour certaines pathologies déjà identifiées comme une surdité, un cancer à surveiller, il n’est pas nécessaire de consulter ce spécialiste de façon régulière. Dans un premier temps, c’est au médecin généraliste ou au spécialiste lui-même de fixer le rythme des contrôles. Sinon, il n’y a pas d’examen de routine à pratiquer tant qu’aucun symptôme particulier n’a été mis en évidence.

4 - Quelles sont les personnes les plus à risque ? Ce sont essentiellement les fumeurs et les consommateurs abusifs d’alcool. Toutefois, il est conseillé de se faire suivre à intervalles réguliers si l’on est soumis à des risques professionnels comme l’exposition à un bruit intense ou à des poussières dangereuses.

De même certains sportifs, en particuliers les plongeurs sont à surveiller. Conseils COMMISSION DE SERVICE DE SOINS INFIRMIERS « Education à la Santé » Document N° ORL001 SURVEILLANCE D’UN ENFANT PORTEUR DE YOYOS Définition de la pathologie et grands principes du traitement Les « yoyos » ou « diabolos » ou drains transtympaniques (DTT), sont mis en place chez un enfant porteur d’une otite séromuqueuse ou d’une otite chronique adhésive, pour : Aérer l’oreille et corriger le déficit auditif dû à la présence chronique de liquide séromuqueux dans la caisse du tympan ; Eviter la rétraction tympanique, qui risque d’entraîner des déficits auditifs graves et des complications (cholestéatome).

Eléments de surveillance · Otoscopie (vérifier que les drains sont en place) Les « Coups Durs » L’infection sur drains, généralement à la suite d’un bain : elle se manifeste par un écoulement purulent. Le bouchon de cérumen, qui rend les DTT inefficaces La bonne attitude en cas de « Coups Durs » Infection : Consultation ORL qui prescrira en général un traitement local : Oflocet voire une antibiothérapie par voie générale Bouchon : envoyer à l’ORL La Prévention Infection : limiter la natation et surtout la plongée. Conseiller une protection (bouchon d’oreille + bonnet) si l’enfant ne peut se passer de baignades Bouchon : contrôler fréquemment les tympans Précautions après adénoidectomie ou amygdalectomie Le jour de l'intervention : laisser votre enfant au calme , le laisser jouer . Eviter de le faire parler , de le laisser hurler , éviter qu'il se râcle la gorge et qu'il se mouche trop fort .

Surveiller la température matin et soir pendant 3 jours . Une température de 38° -38°5 est normale pendant cette période . En cas de douleurs , prendre un suppositoire de Doliprane ou d'Efferalgan , selon la prescription du Médecin .

ATTENTION : NE PAS DONNER D'ASPIRINE LES 8 JOURS SUIVANT L'INTERVENTION .

Garder votre enfant au lit pendant 1 ou 2 jours et laisser lui se reposer à domicile pendant 4 ou 5 jours .

Ne pas s'effrayer si : vomissements de sang noir ( sang avalé pendant l'intervention ) saignement du nez température 38°-38°5 les premiers jours petites peaux blanches dans la gorge ( ne pas y toucher ) maux d'oreilles , surtout en avalant haleine fétide , langue sale selles noirâtres S'inquiéter , téléphoner et revenir à la Clinique si : vomissements de sang rouge ( une hémorragie est possible jusqu'au 8-10ème jour ) température très élevée ( 39°-40° )

Alimentation : après une amygdalectomie , après une adénoidectomie Alimentation après une amygdalectomie :

  • Le jour même : Boissons glacées ( lait , eau , jus de fruits non acides ) et sucer des petits glaçons .
  • Le lendemain : Alimentation liquide et froide ( yaourt , crème , lait , bouillon , jus de fruits ) Eviter les aliments solides et acides ( jus d'orange )
  • Les 4 jours suivants : Alimentation tiède et molle ( purée , pâte , oeuf , crème , bouillie , viande hachée )
  • Ensuite et pendant une semaine : Alimentation normale mais éviter tout aliment qui puisse blesser ( croûte de pain , biscuit , biscotte , morceaux de sucre et bonbons ) ou qui nécessite de mastiquer ...

Alimentation après une adénoidectomie :

  • Le jour même : Boissons froides , yaourt , compote
  • Les 3 jours suivants : Alimentation tiède et molle ( purée , potage , bouillie , crème , viande hachée )
  • A partir de 4ème jour : Alimentation normale .

SAUTREUIL BERTRAND

   02 35 95 95 00


Prendre RDV

TOURNEBOEUF FRANCOIS

   02 35 95 95 00


Prendre RDV