Demandez un rendez-vous

Clinique d'Yvetôt

Nos Praticiens

Demande de rendez-vous : 02 35 95 95 00

Médecine

Électromyographie

Les nerfs et les muscles, fonctionnant à l’aide de courants électriques de très faible intensité, un électromyogramme est l’examen qui permet d’étudier leur fonctionnement : on analyse ainsi la contraction musculaire et la conduction nerveuse (capacité des nerfs à conduire le courant nerveux).

L’électromyogramme évalue la sévérité d’une atteinte nerveuse, précise le type d’atteinte et son niveau, s’il s’agit d’une maladie localisée ou plus générale. Il est indiqué lorsque l’on suspecte une maladie de la racine nerveuse, du nerf, de la jonction entre le nerf et le muscle, ou du muscle.

Faut-il une préparation spéciale avant l’examen ?

• Aucune préparation spéciale n’est nécessaire avant l’examen : le patient peut manger et boire, prendre ses médicaments habituels.

• Une précaution est cependant utile : il vaut mieux éviter de mettre de la crème sur le corps et les membres car elle peut rendre l’examen plus difficile et moins précis.

• Afin d’obtenir les meilleurs renseignements d’un électromyogramme, il est bon que le patient vienne à son rendez-vous avec les résultats des derniers examens complémentaires effectués: examens biologiques, radiologiques, ainsi qu’avec ses dernières ordonnances car certains médicaments peuvent avoir un retentissement sur l’activité des nerfs et des muscles et modifier les résultats.

Comment l’examen va-t-il se dérouler ?

Après un interrogatoire, durant lequel le patient explique les symptômes dont il se plaint, et qu’il indiquera les maladies dont il peut être atteint et pour lesquelles il prend des médicaments, un examen clinique complètera ces informations. L’électromyogramme sera ensuite réalisé : il ne nécessite aucune anesthésie locale. Il comprend 2 parties, que le médecin lui expliquera au fur et à mesure :

1- la première partie explore les muscles, en recueillant l’activité électrique du muscle durant sa contraction grâce à des aiguilles électrodes très fines, non creuses (et qui n’injectent donc rien) : un ou plusieurs muscles seront étudiés, en fonction de sa pathologie.

•Il n’y a en règle aucun risque de saignement, ou d’infection, les aiguilles étant à usage unique, stériles sous emballage unitaire, et jetées après chaque patient dans des containers spéciaux. Lorsqu’il existe une contre-indication à la piqûre (traitement très hypocoagulant, « gros bras » après chirurgie pour cancer du sein), cette partie de l’examen se fait avec des électrodes collées de surface : mais les renseignements obtenus sont alors moins précis.

2- la deuxième partie explore la conduction des nerfs, c’est-à-dire la circulation du courant le long des nerfs. Elle comprend l’exploration des nerfs moteurs (responsables de la contraction musculaire) et celle des nerfs sensitifs (responsables de la sensibilité): elle se fait en stimulant un nerf en différents points de son trajet par des impulsions électriques de très faible intensité. Les impulsions étant très brèves, chaque exploration est rapide, surtout si le patient est bien détendu.

• Cette partie de l’examen ne comporte aucun risque, même chez les patients cardiaques, ou porteurs de piles. L’électromyogramme est un examen relativement long : vous devez réserver environ 1/2 heure à 3/4 d’heure pour la consultation.

Y a-t-il des précautions à prendre après l’examen ?

Aucune précaution n’est à prendre après l’examen; le patient pourra repartir comme il est venu, sans aucun trouble ou douleur : il marchera et il se servira de ses bras comme lors de son arrivée.

Peut-il y avoir des complications à cet examen ?

C’est une technique d’exploration sans risque, lorsque l’on respecte des précautions élémentaires, et généralement bien supportée et acceptée. En dehors de quelques rares hématomes, les complications sont en règle exceptionnelles. L’électromyogramme ? Une réputation non justifiée ni méritée… L’électromyogramme a une mauvaise réputation qui n’est pas justifiée. Elle repose sur l’impression qu’en utilisant une aiguille et du courant, l’examen va être douloureux : il est en réalité au pire un peu désagréable, au mieux, tout à fait supportable. Et le praticien le faisant expliquera tout durant sa réalisation. L’électromyogramme est un examen pris en charge par la Sécurité Sociale Mais comme pour tout examen médical, le patient doit faire l’avance des frais et régler en fin de consultation (excepté en accident du travail et en CMU, s’il a avec lui ses justificatifs et qu’ils sont à jour).

PALAU Laurent

   02 35 03 93 75


Prendre RDV